Vers un retour à une classification énergétique des appareils de A à G ?